Untitled Document
Untitled Document


 

Le Détroit et la Nouvelle France

Les Français s'intéressent au pays des Grands Lacs depuis la première moitié du 17ème siècle; quelques années après la fondation de Québec les premiers aventuriers sont attirés par la richesse des forêts et des cours d'eaux de la region. Il est possible qu'Etienne Brûle se soit rendu au Lac Erié avant 1626. En 1670 les pères Dollier et Gallinée réclamment le territoire des grands lacs au nom du roi de France. Au cours d'un de ses voyages en 1679, Robert Cavalier de LaSalle remonte la Rivière Détroit à bord du Griffon. Le 12 août de cette année, il nomme le lac dans lequel il vient d'entrer à l'est de la Rivière Détroit en honneur de Ste Claire d'Assise, dont on célèbre la fête cette journée.

En 1701, afin de sauvegarder les intérêts des Français et d'opposer les plans des Anglais au pays des Grands Lacs, le gouverneur de la Nouvelle-France décide de suivre les recommendations d'Antoine Laumet, Sieur de Lamothe Cadillac et d'établir une colonie permanente à Détroit. Cadillac part de Montréal au moi de juin, 1701 en compagnie de cinquante militaires et cinquante colons. La flotille de 25 canots se rend au Détroit du lac Erié le 25 juillet et on commence immédiatement la construction du fort Pontchartrain du Détroit, nommé en honneur du chancellier de la France, Louis Phélipeaux Comte de Pontchartrain.

Relations avec les Autochtones

A cause de la force exercée par les Iroquois, les Premières nations qui habitaient la région avaient pris la fuite avant l'arrivé de Cadillac. Cependant, comme les alliances avec les Premières nations sont essentielles pour les Français, Cadillac invite plusiers peuples autochtones à s'établir près du fort. Ces alliances servent à la fois à faciliter la traite des fourrures et à protéger la région contre les incursions des Anglais et des Iroquois. Les Poutouatamis du Lac Michigan, ainsi que les Hurons de Michilimackinac, s'établissent à l'ouest du fort. Les Outaouais du Michigan s'installent en face, sur la rive sud. A quelque distance du fort, Les Chipouais de Sault-Ste-Marie occupent les terres sur la rive sud du Lac Ste-Claire et du long de la Rivière Ste-Claire.

 

Carte du Détroit, vers 1730. Dessiné par le Commandant de Boishébert. Courtoisie des Archives nationales, Paris.

Plan du Fort du Détroit, 1763. Tiré de l'atlas de Bellin (1767)

Guerrier Renard, 17e - 18e siècle. Courtoisie de la Bibliothèque nationale, Paris, P8454
 texte supplémentaire

L'habit d'un Outaouais, 17e siècle. Notez les perles de traite et la couverture de traite. Courtoisie de Mackinac State Historic Parks, P8463
texte supplémentaire 

Nahneetis, Protectrice de la santé, milieu du 19e siècle. Tiré du "History of the Ojibway Indians" by Peter Jones (london, 1861)
texte supplémentaire